• Présentation

    Formé à l’école d’architecture de Lyon, Remy GRENIER a travaillé durant plusieurs années dans des agences lyonnaises avant de s’expatrier pendant cinq ans en Asie du Sud-Est. Au Viet Nam, Il reprend une formation franco-vietnamienne à l’école d’architecture de Hanoi, puis travaille au développement de la ville dans le cadre de coopérations internationales. A son retour en France, il ouvre l’agence TAIS, installée à Morez dans le Haut-Jura. Les projets de l'agence TAIS  se concentrent sur toutes les échelles d’étude et sur une variété de programmes : projet urbain, paysage, architecture, patrimoine et design. Cette démarche de développement durable s’affirme aujourd’hui dans des collaborations locales et internationales. L’agence TAIS vous accompagne dans l’analyse du territoire, la conception de nouveaux quartiers, la construction de bâtiments écologiques, le design intérieur et la production d’images 3D. Rémy Grenier, architecte
  • Bamboo beach

    Face à la prolifération des maisons de luxe, et centres de villégiatures fermés, de nombreux clients ont opté pour des endroits plus calmes; pas nécessairement loin de la plage, mais où ils peuvent profiter de plus de liberté et plus d'espace sans toutes les nuisances des grands complexes.

    Il s'agit alors d'une maison de plage en bambou, sur pilotis, démontable et sans impact nuisible sur le milieu naturel.

  • Champrovins

    Le bâtiment se décompose en plusieurs parties, ce qui favorise l’échelle « rurale » de l’ensemble. Le style s’inspire de l’habitat des Hautes-Combes jurassiennes en intégrant un mode de vie plus contemporain. Le soubassement en pierre du rez-de-chaussée au premier étage prolonge la roche du terrain naturel. Les murs de soutènement en limite de parcelle sont aussi en pierre sèche et s’inspire des murets typiques des paysages jurassiens. Au Sud, au-dessus des parkings, une terrasse végétale, plantée, accueille les jardins du premier niveau. Ce soubassement contraste avec les 5 volumes des parties supérieures en bois et en zinc. Le volume du bâtiment très en longueur par son implantation est alors divisé en plusieurs sections pour rythmer la façade à la manière d’un hameau. Des décalages de hauteurs et des avancées en porte-à-faux détachent certains éléments et constituent des blocs-maisons successifs. Entre chaque « maison » des éléments en zinc rouge terre alternent avec le bois grisé pour rythmer les façades Nord et Sud. De plus, la structure du soubassement est en béton alors que les étages supérieurs des « maisons » sont intégralement en structure bois. Concevoir une architecture bioclimatique est essentielle à la montagne pour limiter la consommation d’énergie. Ainsi chaque appartement prend particulièrement en compte les apports solaires en confort d’hiver et confort d’été. La façade Sud est alors généreusement ouverte vers l’extérieur pour bénéficier de l’éclairage naturel et de l’effet de serre, mais équipée de brise-soleil.
  • Maison Les Rousses

    Afin de préserver le terrain naturel et la topographie en pente, la maison sera sur pilotis, et abritera des stationnements. Il s'agit d'une maison en structure sèche : bois et métal. La couverture en métal anthracite se prolonge sur les façades Nord et Est pour se protéger du climat rude en hiver, le caractère boisé du terrain sera conservé. Les façades Sud et Ouest, en bardage bois pré-grisé sont généreusement ouverte pour bénéficier des apports solaires. Un poêle à bois apporte un complément de chaleur en hiver au système aérothermique air/eau pour le chauffage au sol. Une grande terrasse à l'étage offre une vue dégagée sur le paysage. L'adaptation au climat, à la topographie du lieu et aux matériaux locaux s'expriment explicitement dans le concept architectural.
  • Ambassade de France de Hanoi

    Cette mission d'assistance à la Maîtrise d'Ouvrage a été réalisé à l'ambassade de France de Hanoi. La France a été choisie comme partenaire stratégique pour la création et le développement de cette université vietnamienne, vers le niveau international. Ce projet est une commande du gouvernement vietnamien afin de répondre aux besoins de développement du pays. Cette étude de programmation est réalisée en vue de la construction de l’Université des Sciences et Technologies de Hanoï (USTH) sur le site de Hoa Lac. Il synthétise l’expression des besoins exprimés par ces experts des activités scientifiques, pédagogiques, administratives et organisationnelles pour l’USTH. L’objectif est d’établir un cadre (ou référence) pour les espaces, les systèmes, les matériaux qui devra être suivi dans les développements actuels et futurs d’un campus durable en englobant la conception, la construction et la gestion des installations. Le maître d’ouvrage de cette opération est le ministère vietnamien de l’éducation et la formation, en accord avec la direction de l’USTH. Le maître d’oeuvre sera choisi après un concours sur esquisse, mettant en compétition les concepteurs, sélectionnés après avis d’un jury et après un appel public soumis à concurrence. L’USTH doit être un «nouveau modèle d’université» au Vietnam, chargé d’introduire les standards internationaux dans l’enseignement supérieur et la recherche au Vietnam.
  • Beauregard

    Ce projet a été réalisé en 2014 à Beauregard dans le Haut-Jura. Il s'agit d'une rénovation et d'une extension d'un chalet des années soixante. Seul le gros oeuvre a été conservé, mais l'organisation intérieure a été complètement repensée. A cela s'ajoute une extension à l'Est avec une remise en rez-de-jardin et une entrée à l'étage, les pièces de jour étant situé au niveau supérieur. Cette nouvelle construction est en structure bois et le bardage ajouré est en claire-voie bois pré-grisé au saturateur.